Contexte / Enjeux

Face à la problématique de préservation de l’eau, et du fait des contraintes croissantes liées aux changements climatiques, il est nécessaire de faire évoluer les pratiques culturales pour réduire l’impact environnemental tout en conservant un haut niveau de productivité.

Des essais conduits par ASTREDHOR Méditerranée (Scradh) en 2020 dans le cadre de l’action locale Florisud « Pivoine » ont permis d’étudier l’intérêt d’une culture sous ombrière amovible pour la production de pivoines fleurs coupées. Ce travail fait suite au programme PIVEAU (2017-2019) financé par l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse, portant sur les économies en eau et en intrants en pivoine fleur coupée.

Économiser l’arrosage grâce à des ombrières modulables photovoltaïques

Dans le sud-est de la France, la production de la pivoine représente plus de 150 hectares et constitue, sur ces territoires, la fleur coupée la plus produite en pleine terre. Le changement climatique et notamment la rareté de la ressource en eau a poussé ASTREDHOR Méditerranée (Scradh) à se rapprocher de la start-up Ombrea qui développe des ombrières modulables photovoltaïques. Pendant quatre années, la station de Hyères a mis au point et testé une gestion des ombrières qui permet d’économiser l’arrosage et de répondre aux besoins agronomiques de la plante. Ce projet a été soutenu financièrement par l’Agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse de 2017 à 2019 puis a été soutenu par le département du Var et la Métropole Toulon Provence Méditerranée.

Le projet qui a associé le savoir-faire du Scradh et la technologie d’Ombrea a permis d’économiser de 20 à 30 % d’eau selon les années et de réduire la température moyenne du sol de 1 degré (jusqu’à -6°C sur les maximales en période estivale). Le succès de l’itinéraire sur les pivoines a renforcé Ombréa dans sa démarche vers un développement de nouveaux itinéraires sur d’autres cultures comme la vigne ou le maraîchage pleine terre.

La validation technique de cet itinéraire et le volet financier ont séduit plusieurs entreprises dont une a déjà mis en place l’installation des ombrières amovibles sur 2 000 m2 de pivoines. Cette technologie a de plus obtenu l’éligibilité aux appels d’offres énergétiques de l’État et devrait se développer sous peu.

20 à 30%

d’eau
économisée

-1°C

température
du sol

200m2

de dispositif
expérimental

Résultats des premières expérimentations

D’importantes économies en eau d’arrosage (moyenne de 23 % sur 2 ans) ont été constatées ainsi qu’une senescence retardée du feuillage à l’automne, favorable à la mise en réserve et au grossissement des plants. En 2020 les rendements sont comparables avec 3,7 tiges florales par plant sous l’ombrière contre 3,6 tiges chez le témoin. En tendance toutefois les rendements sous l’ombrière ont augmenté plus rapidement depuis 2019 (+2 tiges) ce qui laisse supposer que les bénéfices de l’ombrière commencent à porter leurs fruits. Autre indice favorable, les plants de la modalité ombrière se sont développés davantage en 2020, avec un total de tiges de 9,3/plant contre 8,2/plant chez le témoin. Par ailleurs la qualité, appréciée par la hauteur le diamètre de la tige, est comparable dans les deux cas ce qui permet d’établir que l’ombrière n’altère pas la qualité des tiges produites.

ASTREDHOR-2022-RVB-BD

Contact

Jérôme COUTANTIngénieur d’expérimentation
ASTREDHOR Méditerranée (Scradh)
jerome.coutant@astredhor.fr

Pour aller plus loin

ASTREDHOR : l’institut technique agricole au service de la filière horticole

Retrouvez le compte-rendu 2020 d’Astredhor et leurs innovations au service des entreprises qui végétalisent la vie.

Lire le rapport d’activité