Contexte / Enjeux

L’azote est un élément nutritif essentiel à la croissance des cultures. Pour identifier et concevoir des systèmes agroécologiques à faibles pertes d’azote dans l’environnement, l’Acta a piloté un projet visant à développer et transmettre aux conseillers agricoles, formateurs et enseignants des méthodes, outils et références.

Le projet Agro-éco-Syst’N a développé sa méthode de diagnostic

Dans le cadre de ce projet lancé en 2017, l’Acta et ses partenaires ont élaboré et formalisé sous forme d’un guide une méthode de diagnostic des pertes d’azote vers l’environnement utilisant l’outil Syst’N®. Cette méthode, à destination des conseillers agricoles, enseignants et formateurs, permet de décrire, évaluer et identifier les causes des pertes d’azote des systèmes de culture d’une part vers l’eau (par lixiviation du nitrate) et d’autre part vers l’air (par volatilisation de l’ammoniac), à l’échelle pluriannuelle de la succession de cultures.

Télécharger le Guide de diagnostic

Des pertes d’azote variables en fonction du contexte pédoclimatique

Avec cette méthode, une vingtaine de systèmes de culture ont pu être décrits, évalués et diagnostiqués dans des contextes pédoclimatiques variés. L’analyse transversale de ces systèmes dans leur diversité, et de leurs résultats en termes de production et de pertes d’azote, estimées avec l’outil de simulation Syst’N®, a montré comment différentes combinaisons de pratiques dans un contexte donné conduisent à des performances variables en matière de pertes d’azote.

Ces travaux ont mené à la publication d’un guide de la gestion de l’azote pour parvenir à des systèmes à hautes performances azotées.

Les références acquises sur les systèmes diagnostiqués dans le projet sont mises à la disposition des agriculteurs, de leurs conseillers, des formateurs et des enseignants, sous forme de 21 cas-types téléchargeables librement. Ceux-ci constituent, en tout ou partie, des ressources mobilisables pour atteindre divers objectifs pédagogiques, de l’évaluation des pertes azotées à la re-conception de systèmes de culture.

À cette fin, un guide d’utilisation pédagogique de ces cas-types pour des séances collectives de conseil, de formation ou d’enseignement agricole a été testé et publié. Celui-ci explique notamment le mode de calcul, l’interprétation et les limites des différents indicateurs utilisés pour caractériser les performances azotées des systèmes de culture.

Parallèlement, les équipes d’informaticiens et d’agronomes ont amélioré l’outil de simulation Syst’N®. La version 1.5 de son simulateur, constitué d’un modèle dynamique qui simule les flux d’azote dans le système sol-plante-atmosphère, a été mise à disposition des utilisateurs à l’issue du projet. Elle est désormais adaptée à un éventail plus varié de cultures, et plus fiable et opérationnelle pour une gamme élargie de systèmes de production agroécologiques et d’usages.

Sa base de données associée Pertazote, qui permet de capitaliser les résultats de pertes d’azote issus des mesures ou des simulations, est également disponible dans sa version 2.0 améliorée.

Figure issue du projet : Visualisation des résultats d’une simulation avec Syst’N® via la nouvelle interface web 2.0

Pôle Sols et fertilité
Mathilde Heurtaux
Ingénieur - Responsable de pôle Sols et fertilité
01 81 72 17 20 / 06 12 99 05 00

Le rôle de l’Acta

L’Acta, en partenariat avec INRAE, Terres Inovia, l’ITB, le CTIFL, le Caté, Terre d’Essais, la Chambre régionale d’Agriculture de Bretagne, l’ISARA-Lyon, UniLaSalle Beauvais, l’EPLEFPA de Chartres-La Saussaye, le LEGTA de Toulouse-Auzeville et le LPA La Ricarde de l’Isle-sur-la-Sorgue, a coordonné la mise en œuvre du projet CASDAR Agro-éco-Syst’N de 2017 à 2020.

Avec le soutien financier du CASDAR