Contexte / Enjeux

Peu après la découverte de la pénicilline en 1928 pour le traitement des maladies bactériennes humaines, les antibiotiques ont été introduits dans la pratique vétérinaire. Depuis les années 1960, ils sont largement utilisés dans le secteur de l’élevage[1]. Toutefois, en raison de leur utilisation excessive et incorrecte, chaque nouvelle génération d’antibiotiques a vu les bactéries développer de nouveaux mécanismes de résistance aux antibiotiques, constituant ainsi une menace croissante pour la santé publique et animale et la sécurité alimentaire.

Afin de réduire le recours aux traitements antibiotiques dans l’élevage, le réseau thématique européen DISARM (en anglais Disseminating Innovative Solutions for Antiobiotic Resistance Management) participe à la diffusion des meilleures pratiques pour la gestion de l’antibiorésistance.

[1] Richard H. Gustafson, Use of Antibiotics in Livestock and Human Health Concerns, Journal of Dairy Science, Volume 74, Issue 4, 1991, p. 1428.

Guides des meilleures pratiques

Afin de faciliter la diffusion des bonnes pratiques et atteindre son objectif ultime, à savoir réduire la résistance aux antibiotiques chez les bovins, les porcins, les ovins et les volailles, une collection de guides pratiques a été élaborée dans le cadre du projet DISARM. Ces guides informatifs portent sur 10 thèmes prioritaires pour la santé des animaux d’élevage et l’utilisation des antibiotiques :

Ces guides proposent des conseils pratiques repartis en catégories différentes et donnent un aperçu utile avec des liens vers des vidéos pratiques, des résumés, des articles, des témoignages, etc. Disponibles sur le site web du projet, les guides pratiques sont évolutifs car ils seront régulièrement mis à jour avec de nouvelles stratégies pour réduire la résistance aux antibiotiques.

Groupes d’échange de connaissances et de bonnes pratiques multi-acteurs au niveau européen

Le réseau DISARM a également mis en place une communauté rassemblant les éleveurs, vétérinaires, services de conseil, universitaires et la filière entière pour combiner leurs expertises respectives et diffuser des approches innovantes pour réduire la résistance aux antibiotiques dans les exploitations, tout en préservant les performances économiques par l’adoption des meilleures pratiques et l’utilisation des résultats de la recherche. La communauté de plus de 600 membres échange les bonnes pratiques, ainsi que les défis, les avantages et les inconvénients de la mise en œuvre de différentes mesures via un groupe de discussion sur Facebook « Animal Health & Antibiotics Network », que vous pouvez rejoindre afin de participer aux discussions en cours ou en initier d’autres. De plus, DISARM dispose d’un large éventail de ressources disponibles sur sa page Facebook, sa chaîne YouTube ou son site web.

Dans le but de réunir toutes les connaissances, DISARM travaille collectivement avec d’autres projets et groupes de travail européens. Ainsi, DISARM est en étroite collaboration avec le projet ROADMAP (en anglais Rethinking Of Antimicrobial Decision-systems in the Management of Animal Production) qui favorise les transitions vers une utilisation prudente des antimicrobiens dans les productions animales (filières porc, aviaire, lait et viande bovine). Ce projet collaboratif réunit 17 partenaires en Europe pour mettre en place des approches innovantes dans une perspective transdisciplinaire et multi-acteurs afin d’engager les professionnels de la santé animale, les parties prenantes et les décideurs politiques.

En outre, sur la base des caractéristiques communes des activités et des résultats des autres projets européens, un groupe de travail « ArMoR – lutte contre la résistance aux antimicrobiens dans l’élevage » (an anglais ArMoRfighting Antimicrobial Resistance (AMR) in livestock farming) a été formé, dont ROADMAP et DISARM font partie. Les résultats de ce groupe de travail visent à développer un cadre conceptuel pour améliorer la compréhension de cette question.

Direction Europe et régions
Léa Tourneur
Chargée de projets européens
07 84 35 25 55

Partenaires financiers

Financé par le précédent programme cadre de recherche et d’innovation de l’Union européenne « Horizon 2020 », le projet DISARM a été lancé en 2019. Les organisations partenaires de 9 pays européens – dont l’Idèle – Institut de l’Elevage, l’IFIP – Institut du porc, l’Itavi et l’Acta en France – ont mobilisé leurs réseaux pour constituer une communauté d’acteurs entre agriculteurs, vétérinaires, services de conseil, chercheurs et autres acteurs des filières dans le but de partager les meilleures pratiques à l’ensemble du secteur de l’élevage.

Pour aller plus loin