S’adapter et innover
pour répondre
aux défis

Pour répondre aux nombreux défis qui leur sont posés, les agriculteurs doivent en permanence s’adapter et innover. Un ensemble d’acteurs et de moyens sont mobilisés pour travailler avec et pour eux à la mise au point de solutions opérationnelles et à la formation.

Un système français reconnu au niveau européen et au-delà

Le système français de la recherche appliquée agricole présente des spécificités qui n’ont pas d’équivalent dans la plupart des autres pays européens, et qui ont été remarquées pour leur efficacité :

  • synergie d’actions de différents intervenants aux contributions variées et complémentaires
  • multiplicité de leviers de financement qui permettent de soutenir l’ensemble des besoins, de la formation initiale à l’innovation la plus pointue (Figure 1)
  • interactions étroites et coordonnées entre tous ces acteurs et ressources grâce à des dispositifs de mise en réseau soutenus ou sous l’égide du ministère chargé de l’agriculture (par exemple les Réseaux Mixtes Technologiques, les Unités Mixtes Technologiques, les « living labs », …), des collectivités locales (réseaux régionaux de recherche et d’innovation), ou des acteurs des filières agricoles eux-mêmes (réseau des instituts techniques agricoles en particulier).

Figure 1 : Représentation schématique de l’écosystème de la connaissance et de l’innovation agronomique en France selon la grille d’analyse développée par le groupe de travail AKIS (Agricultural Knowledge and Innovation System) du Comité permanent de la recherche agronomique (Standing Committee on Agricultural Research) de la Commission Européenne. Source : Ministère chargé de l’agriculture (2014)

Les instituts techniques agricoles et leurs partenaires : une diversité d’acteurs au service de l’innovation

 

Les transitions et les changements de pratiques qu’elles impliquent, sont le résultat des efforts conjugués d’une multitude d’acteurs aux métiers, rôles et compétences divers. Leurs actions et interactions assurent un croisement des regards et d’inter-fertilisation entre :

  1. recherche fondamentale, finalisée ou appliquée, acteurs du développement et acteurs de l’enseignement technique et supérieur, agriculteurs eux-mêmes ;
  2. disciplines biotechniques, sociales, économiques ou numériques.

Les Instituts Techniques Agricoles (ITA) sont l’un des types d’acteurs de cet écosystème de l’innovation agricole. Leur organisation selon la logique des filières agricoles leur confère une vision très opérationnelle des enjeux de compétitivité économique, sociale et environnementale des entreprises. Ils travaillent néanmoins très régulièrement en partenariats inter-filières au sein du réseau Acta ou dans des projets et dispositifs multi-partenaires. Centrés sur la recherche appliquée et l’accompagnement des professionnels, leurs travaux sont soutenus par divers financements, publics, (inter-)professionnels et privés, et notamment par ceux du CasDar. Ils sont également fortement soutenus par les fonds européens pour la recherche car leur rôle reconnu de catalyseurs de l’innovation est particulièrement recherché par leurs partenaires français et des autres États membres.

Voir la liste les instituts techniques agricoles