Nutrition des plantes et alimentation des animaux

La nutrition animale, la fertilisation des cultures ou la gestion de l’eau sont déterminantes pour la performance des systèmes agricoles. Les Instituts Techniques Agricoles conduisent des travaux pour mettre au point des outils de diagnostic et de pilotage.

Le coût alimentaire est essentiel pour les productions porcines et avicoles. Les résultats obtenus par l’IFIP-Institut du porc et l’ITAVI précisent les besoins des animaux et évaluent de nouvelles sources de matières premières (tourteaux et drèches, coproduits des biocarburants …) tant pour leur efficacité que pour
leur impact sur la qualité des produit. Les ITA élaborent de nouvelles stratégies alimentaires en intégrant les contraintes environnementales dans la  formulation des aliments. Des travaux innovants sont conduits sur l’alimentation de précision en élevage porcin ou sur le comportement alimentaire des volailles reliée à leur perception visuelle et tactile.

Pour les filières ruminants, l’Institut de l’Élevage propose des modes de conduites et des systèmes d’alimentation combinant maitrise des coûts de production, qualité des produits, efficience, attractivité du travail et respect de
l’environnement. La meilleure valorisation des surfaces fourragères représente un fort enjeu (par exemple, le pâturage hivernal).
Les instituts des filières végétales participent aux travaux du RMT “Fertilisation et environnement” dont l’objectif est d’élaborer des méthodes et des outils pour la gestion des cycles biogéochimiques des éléments minéraux et le raisonnement de la fertilisation en agriculture, permettant de concilier des

objectifs de production, de qualité des produits et de protection de l’environnement. De plus, les instituts techniques sont investis dans la gestion quantitative et qualitative de l’eau (économie, mise en réseau des acteurs,
tolérance à la sécheresse…) en apportant des solutions techniques et en participant aux opérations visant à réduire les pollutions d’origine agricole de la ressource en eau (accompagnement du PMPOA, opérations bassins-versants,
etc). Ils s’inscrivent également dans l’objectif d’adaptation des systèmes de production à une ressource en eau plus rare.

 

Vers une alimentation de précision en élevage porcin

La diminution de l’impact environnemental est l’un des enjeux de la durabilité de l’élevage porcin. L’amélioration de l’adéquation entre apports et besoins en acides aminés des animaux est motivée par la recherche de solutions pour atténuer cet impact et par le contexte de prix élevé des matières premières
riches en protéines.
L’alimentation de précision vise à apporter la bonne quantité d’acides aminés au bon porc au bon moment. Dès lors que la marge de sécurité diminue pour les apports en acides aminés essentiels dans les régimes à basse teneur en protéines, la qualité de l’estimation des besoins est cruciale.
En engraissement, l’alimentation représente environ 35% des émissions de gaz à effet de serre d’un élevage, la moitié de l’énergie indirecte consommée et 70% du coût de production du porc. Toute stratégie améliorant l’efficacité alimentaire ou réduisant les apports nutritionnels diminue l’empreinte environnementale des élevages.
Des travaux de modélisation conduits par l’Inra et l’IFIP-Institut du porc en France montrent qu’en raisonnant les apports en acides aminés suivant une stratégie multiphase adaptée à chaque porc, il est possible de réduire les rejets azotés tout en améliorant la marge sur coût alimentaire.
La disponibilité de moyens informatiques et de capteurs, leur robustesse et la diminution de leur coût, permettent aujourd’hui de concevoir des stations de distribution automatique d’aliments “intelligentes” dans une démarche de progrès.
Dans cette perspective d’élevage de précision, les compétences des  nutritionnistes et des spécialistes du bâtiment de l’IFIP-Institut du porc
sont mobilisées dans des projets de gestion individuelle de l’alimentation possible grâce à des matériels spécifiques et novateurs pour la distribution d’aliment, mis au point en partenariat avec des équipementiers et le soutien de
l’Adème.
Les travaux de l’IFIP-Insitut du porc visent à augmenter la précision de l’estimation des besoins à l’échelle de l’animal de façon dynamique : évolution du besoin en lysine, du profil de la protéine idéale... Le développement de
nouveaux capteurs afin de mieux caractériser l’animal et d’équipements d’alimentation de précision permet de relever le défi de la mise en
oeuvre de ces connaissances dans les élevages.


Retrouver la vidéo sur le projet APPor lauréat
ITA’nnov 2015 sur www.acta-itainnov.com
nathalie.quiniou@ifip.asso.fr

www.ifip.asso.fr

 

fertiweb®, le nouvel outil de calcul des plans de fumure complets, agronomiques et réglementaires.

 

 La mise en place du 5ème programme d’actions de la Directive Nitrates généralise le calcul de la dose prévisionnelle d’azote pour chaque parcelle en zone vulnérable et pour tout apport de fertilisant azoté des cultures.
Le calcul de la dose prévisionnelle d’azote permet d’ajuster les apports d’engrais au plus près des besoins de la plante, en fonction des fournitures
du sol. Plus qu’une justification règlementaire, ce calcul est avant tout un outil pour l’agriculteur basé sur des données agronomiques, dans un contexte où de plus en plus de matières organiques sont apportées ou restituées sur les parcelles dans les successions de culture (Cultures Intermédiaires, apports organiques).
Pour aider les agriculteurs à gérer la fertilisation de leurs cultures, ARVALIS - Institut du végétal a lancé, début 2015, FertiWeb®, une nouvelle application, disponible sur internet, de pilotage dynamique de la fertilisation. Fruit du
partenariat entre ARVALIS - Institut du végétal et Auréa, laboratoire d’analyse et de conseil agro-environnemental, FertiWeb® permet la réalisation des plans de fumure complets prévisionnels.
Il allie ainsi pertinence agronomique et respect de la réglementation. Il permet aux agriculteurs de planifier, enregistrer et vérifier leurs niveaux d’apports de fumure azotée.
FertiWeb® calcule également les doses conseillées en P, K, Mg, S,  amendements basiques et oligo-éléments sur toutes les parcelles et toutes les cultures d’une exploitation.
c.lesouder@arvalisinstitutduvegetal.fr

www.arvalisinstitutduvegetal.fr

 

Contacts Alimentation animale et gestion de l’eau :

 Contact Fertilisation des cultures : mathilde.heurtaux@acta.asso.fr