Appui aux filières et qualité des produits

Les instituts techniques agricoles mettent au point des solutions innovantes appropriables par les agriculteurs pour adapter leurs productions aux attentes des marchés. Leurs actions concernent les dimensions sanitaire, technologique et organoleptique de la qualité ainsi que l’accompagnement des filières.

Les instituts techniques réalisent des travaux sur différents contaminants susceptibles d’affecter la qualité sanitaire des produits. Il peut s’agir des mycotoxines, des éléments traces métalliques (ETM), des salmonelles, Listeria, des insectes au stockage, des résidus phytosanitaires… Ces actions sont renforcées par une mise en réseau sur certaines thématiques notamment au travers du réseau mixte technologique “Quasaprove“ animé par l’Acta. Les instituts techniques ont participé à la rédaction de guides de bonnes pratiques d’hygiènes (GBPH) dont celui de la filière vins, dans le cadre de leur coopération avec les autorités sanitaires administratives.

Les instituts techniques participent à l’amélioration de la qualité technologique des produits, garant d’une valorisation optimale par la transformation aval. Ils travaillent à la fois sur l’adaptation des systèmes de production pour atteindre les objectifs de qualité et sur certains processus de transformation des produits : amélioration de la qualité des raisins, de l’itinéraire de transformation à la cave et l’évaluation des équipements et process innovants de vinification pour l’IFV, qualité du lait (composition et fonctionnalités) pour l’ Idèle-Institut de l’Élevage, réduction des teneurs "en additifs" (sel, nitrites...) dans les charcuteries pour l’IFIP - Institut du porc…

Une fois les produits transformés en biens de consommation, leur perception par les consommateurs est primordiale pour leur conférer la meilleure valeur marchande. Plusieurs instituts techniques développent des travaux d’analyse sensorielle et d’évaluation de la qualité aromatique des produits.

De plus, les instituts techniques accompagnent les filières dans des démarches collectives de qualité : mise en place de la traçabilité des animaux, démarches de reconnaissance de la qualité des produits (AOC, labels, etc.), chartes de production (charte des bonnes pratiques d’élevage, charte de production agricole française…).