L'Agence Nationale de la Recherche (ANR)

Logo de l'ANR

L’Agence Nationale de la Recherche (ANR) a pour mission de financer et de promouvoir le développement des recherches fondamentales, appliquées et finalisées, l’innovation et le transfert technologiques et le partenariat entre le secteur public et le secteur privé.

Son plan d'action 2014 revisite les appels à projets tels que proposés dans les versions antérieures et définit sa programmation en quatre composantes :

  • Les grands défis sociétaux
  • Aux frontières de la recherche
  • Construction de l’Espace Européen de la Recherche (EER) et attractivité internationale de la France
  • Impact économique de la recherche et compétitivité

Sécurité alimentaire et défi démographique

La sécurité alimentaire dans le contexte de l'augmentation de la population mondiale compte parmi les grands défis sociétaux identifiés dans le plan d'action de l'ANR.

Ce défi vise à "définir les évolutions technologiques et les accompagnements économiques, institutionnels, et sociaux pour permettre une utilisation durable des écosystèmes (au plan environnemental, économique et social), tout en garantissant que les écosystèmes exploités produisent les biens et les services nécessaires aux niveaux de production optimum en minimisant les intrants et en prenant en compte les autres services écosystémiques (biodiversité, utilisations industrielles ou énergétiques des bioressources…) pour permettre d’aboutir à la conception de produits, de process et de systèmes de distribution et de commercialisation plus durables et à forte valeur ajoutée"(cf. Plan d'action 2014).

Il se décline lui-même en quatre axes scientifiques :

  • Productions durables : dans le cadre du « verdissement » de la nouvelle Politique Agricole Commune et de la nouvelle Politique Commune des pêches, l’adaptation des productions doit s’inscrire dans une stratégie économiquement et écologiquement intensive.
  • Agroalimentaire : Les enjeux portent sur la quantité, la qualité, la sécurité des aliments et des systèmes alimentaires avec leurs impacts sur la santé et le bien-être des consommateurs.
  • Biotechnologies - Biotransformation des ressources biologiques : Le développement d’une nouvelle filière dans ce secteur passe par le développement de procédés innovants permettant une compétitivité des industries (agro‐alimentaire et chimie bio-sourcée).
  • Santé : L’impact des contaminants doit être étudié sur les écosystèmes et sur la santé humaine. 

Enfin, un axe transversal porte sur l’intégration des différentes activités.

 ACCÈS AU site de l'ANR

 

Les Investissements d'avenir

 

L'ANR intervient de plus en appui à l'état dans la gestion des programmes Investissements d'avenir, parmi lesquels le programme "Santé et Biotechnologies" qui doit permettre d'anticiper, d'améliorer, de développer et de valider de nouvelles approches en médecine et en agronomie fondées sur l'utilisation des capacités du vivant.

Dans le cadre de la seconde vague de l'appel à projets "Biotechnologies et Bioressources", les ITA sont impliqués dans 5 projets: 

  • RAPSODYN cherche à optimiser les rendements de colza, avec moins d’engrais azoté. 
  • SUNRISE a pour objectif d’améliorer la production en huile des cultures de tournesol en conditions de manque d’eau. 
  • PeaMUST vise à stabiliser le rendement et la qualité des graines de pois, source de protéine pour l’alimentation animale. 
  • AKER vise à augmenter le rendement en sucre de la betterave avec des variétés ayant de meilleures capacités d’adaptation et de résistance. 
  • BFF vise à établir des chaînes de valeur locales pour la biomasse de miscanthus et de sorgho et à développer de nouvelles variétés dédiées et des systèmes de culture pour la production durable de la biomasse lignocellulosique.

Site ANR - Investissements d'avenir