Institut Technique de l'Agriculture Biologique

 

Axes de recherche

Concevoir des systèmes de production en AB plus résilients et durables

Vise à évaluer la durabilité et la résilience des systèmes actuels de production en AB, par l’acquisition de références et la production de méthodes d’évaluation des performances des systèmes biologiques. Par ailleurs, les travaux porteront sur la conception et l’évaluation de systèmes de production biologiques plus durables et résilients : repérage et étude des innovations et évaluation des performances de ces systèmes innovants

 

Mobiliser les ressources génétiques

Cet axe se focalise sur le levier indispensable qu’est la mobilisation ressources génétiques animales et végétales, pour des cultures et des animaux robustes, pour des systèmes performants et résilients, et pour des produits biologiques de qualité. En amont de deux volets essentiels sur la sélection animale et végétale pour l'AB, un premier volet vise à favoriser le développement d'une filière semences et plants biologiques, condition nécessaire aux développements de programme de sélection spécifiques.

Développer des techniques et des méthodes préventives pour optimiser les systèmes de productions végétales en AB

Cet axe est ciblé sur la mobilisation des services éco-systémiques et sur l’optimisation des itinéraires techniques pour améliorer les performances de ces systèmes. Deux problématiques majeures, très prégnantes dans les systèmes spécialisés qui se sont multipliés lors des 15 dernières années (que ce soit en cultures assolées ou pérennes), font l’objet des travaux de façon directe ou indirecte : la gestion de la fertilité des sols d’une part, la maîtrise des bio-agresseurs d’autre part.

Développer des techniques et des méthodes préventives pour optimiser les systèmes de production en polyculture-élevage en AB

Cet axe vise le développement de systèmes d’élevages biologiques autonomes et économes, respectueux des hommes qui les produisent, du bien-être des animaux et de l’environnement. Les travaux de cette action élémentaire ont pour objectif de développer l’autonomie alimentaire des élevages, une des clés de leur réussite, et à promouvoir des méthodes d’élevage préventives et alternatives à l’utilisation de produits allopathiques, pour réduire la vulnérabilité des animaux face au développement d’affections multifactorielles.

Innover au niveau des intrants pour la santé des plantes et des animaux en AB

Cet axe complète les approches préventives et systémiques développées précédemment, en travaillant sur l’évaluation de l’efficacité et sur l’homologation de produits de protection des plantes ou de la santé des animaux. Il s’agit d’améliorer les connaissances sur les produits naturels de protection utilisables en AB, de recenser et favoriser leur disponibilité, tout en améliorant leur reconnaissance.

Optimiser les qualités des produits biologiques pour la santé et le bien-être des citoyens

Cet axe se situe à l’échelle de la filière et même de la chaine alimentaire (du champ à l’assiette) pour répondre aux attentes des consommateurs mais également de la filière. Les travaux porteront sur la caractérisation et l’évaluation de la qualité des produits et de l'alimentation biologiques. Pour cela, plusieurs aspects sont considérés : nutritionnel, sensoriel, sanitaire, global, environnemental, etc. Par ailleurs, les travaux viseront également à développer une approche qualité tout au long de la chaine agro-alimentaire (exigences environnementales, sanitaires, technologiques, etc.).

Stimuler les partenariats et les réseaux innovants

Cet axe renforce le programme technique de l’institut par une approche originale propre à l’institut. Les travaux porteront sur (i) l’identification des besoins et l’orientation de la recherche, (ii) l’animation du réseau et la mobilisation des compétences, (iii) la production de connaissances et (iv) et la valorisation des connaissances et des acquis.