Institut français de la vigne et du vin

Domaines de compétences

Matériel végétal


L’institut joue un rôle central dans l’amélioration du matériel végétal viticole. Les principales missions sont :

  •     Conduire et coordonner les travaux de sélection sanitaire et génétique pour les cépages de cuve, les variétés de raisin de table et les variétés de porte-greffe,
  •     Assurer la conservation du matériel sélectionné et le maintien de la diversité génétique naturelle,
  •     Produire le matériel végétal et le diffuser auprès de la filière, selon des procédés hors-sol apportant les meilleures garanties sanitaires.


L’activité de recherche appliquée porte sur les maladies et les accidents liés au matériel végétal, l’évaluation de la valeur culturale et technologique des clones avant leur agrément et les analyses moléculaires d’identification variétale.

Le domaine de l’Espiguette, siège de l’IFV, se trouve sur des sols de sables purs du littoral méditerranéen ne contenant ni phylloxera, ni nématodes vecteurs du court-noué, ce qui a justifié le choix de ce site pour héberger le conservatoire national des clones de vignes.

Contacts :

  •     Conservation et gestion de la biodiversité : Laurent AUDEGUIN,
  •     Sélection clonale et diffusion du matériel végétal : Pascal BLOY.


Le matériel clonal est diffusé sous la marque internationale ENTAV-INRA®‚ depuis 1995 dans une cinquantaine de pays. Cette marque repose sur des accords conclus entre l’Institut, l’INRA et les organismes sélectionneurs régionaux et les établissements de pré-multiplication français. La filiale ENTAV International assure la mise en place et la gestion des licences de cette marque.

 

Vigne et terroir


Les projets de recherche conduits ont pour mission de développer, évaluer et diffuser des systèmes de production à double performance environnementale et économique. Ils s’inscrivent dans une logique d’adaptation renforcée de la production de raisins en vue de l’obtention de produits de qualité, adaptés à la demande du consommateur, obtenus dans des conditions intégrées, respectueuses de l’homme, de l’environnement et de nos terroirs viticoles. Les aspects de maîtrise des coûts à la production sont systématiquement pris en compte dans un contexte économique et concurrentiel qui reste particulièrement difficile pour la filière viticole.

Contacts :

  •     Adaptation au changement climatique : Joël ROCHARD,
  •     Lutte contre les dépérissements de la vigne : Philippe LARIGNON,
  •     Réduction des intrants pesticides de 50 % en 10 ans : Marc RAYNAL,
  •     Développement des méthodes pour la viticulture biologique: Gilles SENTENAC,
  •     Gestion des terroirs et stratégie de pilotage du vignoble : Thierry DUFOURCQ.

 

Vin et marché


Les projets de recherche-expérimentation intègrent deux enjeux fondamentaux pour la filière viti-vinicole, l’évolution très importante du marché d’une part et le développement d’une viti-viniculture durable d’autre part. Le marché des vins subit une transformation radicale, passant du marketing de l’offre au marketing de la demande. Le consommateur est au centre des préoccupations que ce soit pour les modes de consommation très divers, les goûts très variés, les préoccupations fortes pour la santé, l’alimentation et les modes de vie.

Contacts :

  •     Méthodes de caractérisation des raisins et des vins : Rémi GUÉRIN SCHNEIDER,
  •     Équipements et process œnologiques innovants : Jean-Michel DESSEIGNE,
  •     Évaluation d’itinéraires d’élaborations adaptés aux marchés : Emmanuel VINSONNEAU,
  •     Maîtrise des intrants en œnologie : Frédéric CHARRIER,
  •     Garantie de la sécurité des consommateurs : Aurélie CAMPONOVO.