Le métier des ITA

Créés et pilotés par les agriculteurs, les 18 instituts techniques agricoles (ITA) sont des outils de recherche appliquée et de transfert technologique de droit privé (associations de loi 1901 ou Centres Techniques Industriels (exception pour IDF et l’IFCE qui sont opérateurs publics) reconnus par l’Etat, qualifiés en tant que tels (arrêté du 8 février 2018, le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation) et engagés à ce titre par un contrat d'objectifs pluriannuel visant à répondre aux priorités du monde agricole et rural.

Les ITA sont spécialisés par secteurs et par filières agricoles (grande culture, élevage (bovins, ovins, porcins, volailles, équidés…), fruits et légumes, vigne-vin, cultures spécialisées (cultures ornementales, médicinales, algues, forêt...), agriculture biologique, cultures et élevages d’Outre-mer...).

Les ITA exercent des missions d’intérêt spécifique au service des filières et des missions d’intérêt général au service de l’agriculture et de la société.

#missions :

Les principales missions des instituts techniques agricoles (ITA) :

  • Conduire des travaux de recherche appliquée et de développement pour apporter des solutions opérationnelles et durables aux agriculteurs et aux filières,
  • Combiner les compétences scientifiques et l’expertise de terrain pour éclairer les décisions des entreprises et des pouvoirs publics,
  • Évaluer et faciliter l’accès à l’innovation,
  • Transférer et diffuser des références fiables et objectives.

L’Acta et les ITA dans l’écosystème R&D agricole 

  • Une combinaison d’acteurs pour le déploiement de l’innovation avec les agriculteurs et les entreprises

Dans le continuum Recherche-Innovation-Transfert et sur l’échelle de maturité technologique (TRL) graduée de 1 à 9, la recherche publique académique, les ITA, les Chambres d’agriculture et autres organismes de conseil forment une chaine de connaissances ayant pour objectif de faire émerger et rendre utile l’innovation.

#chiffres clés :