Agriculture & société

Conscients des changements et défis majeurs auxquels est confronté le monde agricole : transition agroécologique, demandes des citoyens…, les instituts techniques agricoles s’organisent collectivement pour entendre et répondre aux attentes sociales et sociétales et fournir aux agriculteurs et aux personnes qui les conseillent des ressources utiles pour les accompagner dans l’évolution de leurs métiers.

 

 

 

Au cours des dernières décennies, la montée en puissance des interrogations sur le modèle dominant de l’agriculture liées aux questions d’environnement, de bien-être animal, de sécurité alimentaire, de changement climatique a fait émerger une nouvelle vision de l’agriculture cherchant à concilier la production d’aliments, la gestion durable des ressources naturelles et l’inscription dans les dynamiques territoriales. Les professionnels sont incités à engager une transition agroécologique aux niveaux individuel et collectif. Des freins existent d’ordre technique mais également socio-économiques.

De plus, le monde agricole doit s’adapter à une évolution plus générale de la société : l’engagement citoyen. Cette tendance se retrouve notamment dans la place que revendiquent les habitants des territoires et consommateurs dans la définition des modèles agricoles et les modes de production et de distribution des produits qu’ils consomment.

Les instituts techniques contribuent à fournir des ressources pour aider les agriculteurs et ceux qui les conseillent, à s’engager davantage dans une démarche de production éco-responsable, tout en s’impliquant dans des dispositifs et des modes de travail favorisant le dialogue avec les citoyens. Cela nécessite également de répondre aux difficultés et au mal-être des professionnels, provoqués par les tensions internes au monde agricole, qu’engendre la transition agroécologique et par les injonctions paradoxales de la société auxquelles font face les agriculteurs. Ainsi, les instituts techniques s’organisent collectivement pour intégrer les enjeux sociaux et sociétaux des acteurs du monde agricole mais également de l’ensemble des citoyens, riverains et consommateurs… dans des démarches de co-conception et d’innovation ouverte (ex. commission inter-ITA-ITAI CASH - Commission d’application des sciences humaines).