PEI-AGRI : mise en lumière sur le rapport d'évaluation des groupes operationnels

11.03.2019
IDEA Consult a été chargé d'une évaluation des groupes opérationnels approuvés et en cours de réalisation dans le cadre du partenariat européen d'innovation sur la productivité et le développement durable de l'agriculture (PEI-AGRI) jusqu'en avril 2018 (612 au total).

Cette évaluation porte sur l’état d’avancement de la création et de la mise en œuvre des Groupes Opérationnels (GOs) leurs résultats et comment ceux-ci sont diffusés. L’étude peut fournir des informations utiles à la DG AGRI et au service point du PEI-AGRI pour la planification des activités du réseau et la préparation de la prochaine période de programmation. 

 

 

De forts partenariats 

Les GOs sont coordonnés et exécutés par une variété de partenaires de grande diversité, en ligne avec l’objectif politique consistant à réunir différentes expertises en vue de l’élaboration de solutions pratiques, même si les coordinateurs restent en majorité les organisations de recherche. 


Les résultats de l’enquête montrent que les agriculteurs et les organisations d’agriculteurs sont le type de partenaire le plus représenté, ce qui signifie que les Groupes Opérationnels relient la communauté agricole à l’expertise et aux connaissances externes pour les aider à mettre en oeuvre des solutions pratiques.

Les autres résultats de l'enquête et des entretiens confirment que les GO sont organisés pour pouvoir avancer des solutions aux problèmes urgents posés aux communautés d’agriculteurs régionales et nationales. Les instituts de recherche sont les principaux partenaires, ainsi que les associations et organisations de producteurs. Ces instituts sont généralement mieux équipés en ressources pour gérer l’administration du projet.

Bien que beaucoup des partenariats incluent des agriculteurs individuels en tant que partenaires à part entière, les entretiens ont clairement montré que les agriculteurs sont toujours réticents sur le pré-financement et sur la gestion administrative et la responsabilité des projets, car ils estiment ne pas avoir la capacité et les ressources nécessaires.

 

Un large développement des Groupes Opérationnels


L'analyse fait ressortir une première observation importante : le nombre total de groupes opérationnels approuvés est remarquablement élevé et en croissance constante. En effet, une des conclusions est que " 91 % des groupes opérationnels sont positifs quant à leur expérience et recommanderaient à d'autres acteurs et organisations de participer à un projet ".

La deuxième observation porte sur le panel de défis et de solutions sur lesquels les Groupes Opérationnels se concentrent, qui met en évidence le fait que les GO sont très polyvalents pour répondre aux différents besoins des agriculteurs (et des forestiers). Les partenariats travaillent en effet sur des méthodes de production nouvelles et des systèmes pouvant être directement mis en pratique par les agriculteurs. 

La plupart des Groupes Opérationnels sont mis en place pour le moment en Allemagne, en France, en Italie et au Portugal, tandis que certains pays n'en ont toujours pas financés.

Le type d'agriculture reste majoritairement conventionnel mais avec un intérêt particulier pour les défis environnementaux et écologiques. La gestion des ressources est un sujet largement adressé, mais on peut également voir d'autres sujets comme la qualité des produits, la pollution, la biodiversité et le changement climatique. 

 

Découvrir l'intégralité du rapport.

Pauline Bodin