PEI-AGRI, une démarche véhiculée par les ITA

24.04.2017
La revue du réseau rural national revient sur le séminaire PEI et les projets français auxquels les instituts techniques agricoles participent.

Lors du séminaire PEI (Partenariat Européen pour l'Innovation) organisé par le réseau rural national (RRN), trois projets ont été présentés comme exemples de projets H2020 mettant en relation les Groupes Opérationnels avec les projets multi-acteurs et les réseaux thématiques, favorisant ainsi la démarche de mise en réseau du PEI. Les instituts techniques agricoles participent à ces projets qui sont :

  • WINETWORK (avec l'IFV): Réseau thématique entre régions viticoles européennes, Winetwork vise à échanger des connaissances et des savoirs sur deux maladies de la vigne : la flavescence dorée et les maladies du bois.
  • DIVERSIFOOD (avec l'ITAB): Il vise à augmenter la diversité des produits cultivés dans les fermes européennes, pour diversifier l’alimentation et améliorer la qualité de la nourriture, tout en renouvelant la biodiversité cultivée.
  • EURODAIRY (avec l'IDELE): Il vise à construire des systèmes d’élevage laitier plus durables.

 


  « La plus-value du PEI réside dans deux piliers : l’innovation interactive, le décloisonnement, le multi-partenariat d’une part, et la mise en réseau des acteurs régionaux, nationaux et européens d’autre part. Elle réside dans l’échange de savoir faire et de connaissance entre acteurs, le tout au bénéfice des agriculteurs et du monde économique ».

Adrien Guichaoua - responsable du pôle Europe & Régions Acta

 

 

Robustagno, un groupe opérationnel mis à l'honneur

Lancé en 2016 pour une période de quatre ans, le projet PEI Robustagno rassemble des acteurs d’origines diverses (techniciens, vétérinaires, chercheurs de l’Institut national de la recherche agronomique – INRA –, formateurs de lycées agricoles, et bien entendu éleveurs) sur la thématique de la mortalité des agneaux.

« Ce qui ressort de la première réunion avec les éleveurs est que la robustesse des agneaux se travaille en amont de leur naissance, dès la reproduction, et pendant la phase de gestation des brebis », explique Jean-Marc GAUTIER, de l’Institut de l’élevage, coordinateur du projet dont le chef de file est la Coop de France Midi-Pyrénées.

Labellisé GO PEI au titre du PDR Midi-Pyrénées, le projet Robustagno fait par ailleurs partie des GO impliqués dans le réseau thématique européen SheepNet, dont l’objectif est d’identifier et de partager au niveau européen les bonnes pratiques permettant d’améliorer la productivité numérique en élevage ovin, et dont le coordinateur est également l’Institut de l’élevage.

 

 

Le Réseau rural français réunit l’ensemble des acteurs du monde rural à l’échelle nationale et régionale pour leur permettre d’échanger et de travailler ensemble. L’objectif est de faciliter la réalisation de projets associant l’agriculture, la forêt, l’artisanat, le commerce, le tourisme, l’environnement, les services … Au fil de ses travaux, le Réseau rural propose outils, méthodes, analyses et préconisations.

Voir la revue complète du Réseau Rural National. 

Pauline Bodin